A la découverte de l'évangile selon saint Marc

Lorem ipsum dolor sit amet
Connaissez-vous vraiment l'évangile de l'année B ?

Voici ce qu’écrivit Antoine Bloom, un chirurgien qui a travaillé avec la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale et qui a plus tard dirigé l’Eglise orthodoxe russe de Grande-Bretagne. C’est sa lecture de st Marc qui l’a mis sur la route de la foi…

« J’ai compté les chapitres des quatre évangiles pour être sûr de me lancer dans le plus court ; j’ai commencé à lire l’Évangile selon saint Marc. J’en étais encore au début, avant le troisième chapitre, quand j’ai ressenti une présence de l’autre côté de mon bureau. La certitude qu’il s’agissait du Christ était si forte qu’elle ne m’a jamais quitté. »

Quelques infos avant de se plonger dans sa lecture :

  • L’évangile de st Marc est le tout premier évangile qui soit parvenu jusqu’à nous.
  • C’est le plus court des 4 évangiles.
  • Dans le nouveau testament, il se situe en 2e place, juste après l’évangile selon st Matthieu.
  • Comme les autres évangiles, il est écrit en grec.
  • C'est l'un des trois évangiles synoptiques : comme les évangiles de saint Matthieu et saint Luc, il raconte la vie de Jésus dans l'ordre chronologique ; on peut les lire en parallèle.
  • Qui était st Marc ? C’est difficile à dire ! La tradition chrétienne l’identifie à un compagnon de st Pierre et de saint Paul, mentionné dans les actes des apôtres et les épitres de Paul et Pierre. Ce serait « Jean Marc », un disciple de Jésus devenu le secrétaire de Pierre lorsque celui-ci était à Rome
  • Ce que nous lisons dans l’évangile de saint Marc, c’est l’histoire de Jésus telle que l’a vécue Pierre. Un évangile franc et direct, comme saint Pierre, et plein de détails colorés qui évoquent le vécu !
  • Les années de rédaction de l’évangile de st Marc (65-70) sont des années terribles pour les chrétiens : à Rome, après l’incendie de 64 qui ravage la ville, les chrétiens sont désignés comme bouc émissaire par l’empereur Néron et subissent une terrible persécution qui coûte la vie à St Pierre et st Paul ; et en 70, le général Titus écrase une rébellion juive et laisse Jérusalem saccagée et le Temple fréquenté par Jésus détruit. L’évangile de saint Marc s’adresse à des chrétiens persécutés, qui vont avoir à rendre compte de leur foi d’un jour à l’autre !
  • L’un des mots préférés de saint Marc est « aussitôt » : Jésus passe rapidement et avec détermination d’un événement à l’autre.
  • 1e phrase : « Commencement de la Bonne nouvelle de Jésus Christ, Fils de Dieu ». Marc n’y va pas par quatre chemins ! C’est un évangile qui montre Jésus à la fois vrai homme et vrai Dieu
  • Dernières phrases : « Quant à eux, ils s’en allèrent proclamer partout l’Évangile. Le Seigneur travaillait avec eux et confirmait la Parole par les signes qui l’accompagnaient. »

Alors, prêts à ouvrir l'Évangile ?